Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/php56/www.let.fr/www/config/ecran_securite.php on line 225
Laboratoire Aménagement Economie Transports - Soutenance de thèse - Florence Labarre

Partenaires

LET
CNRS
Université de Lyon
Université Lyon 2
ENTPE


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Actualités

Soutenance de thèse - Florence Labarre

Favoriser le report modal par le management de la mobilité : conception et évaluation d’une application d’information multimodale basée sur le modèle transthéorique


Elle se tiendra le jeudi 15 septembre à 14h, à l’ENTPE. La soutenance sera également accessible en visioconférence. Un lien sera transmis prochainement. Pour le recevoir, veuillez inscrire votre adresse e-mail dans ce formulaire.

La thèse a été réalisée dans le cadre d’un contrat CIFRE au sein de RATP Smart Systems et avec le Laboratoire d’Aménagement Economie Transports (LAET) (cf. résumé ci-dessous).

Composition du jury :

  • PRONELLO Cristina, Professeure, Politecnico di Torino, Rapporteure
  • ENAUX Christophe, Professeur des Universités, Université de Strasbourg, Rapporteur
  • MASSON Sophie, Professeur des Universités, Université de Perpignan Via Domitia, Examinatrice
  • AGUILERA Anne, IDTPE, HDR, LVMT, Université Gustave Eiffel, Examinatrice
  • MIGNOT, Dominique, IFPEF, HDR, Université Gustave Eiffel, Directeur de thèse
  • KLEIN Olivier, Chercheur au LAET, ENTPE, Co-directeur de thèse
  • PAUZIE Annie, Directrice de recherche, Université Gustave Eiffel, Co-directrice de thèse

*****

  • SYKES Francis, Business development director, RATP Smart Systems, Invité

***************************

Résumé de la thèse :

Les autorités organisatrices de mobilité estiment que les actions favorisant le report modal devront être renforcées et faire l’objet d’innovations pour répondre aux défis environnementaux, à la saturation des axes routiers, au bien-être des habitants… En complément des mesures traditionnelles de report modal (renfort d’offres de mobilité et mesures coercitives), les mesures de management de la mobilité (sensibilisation, information, pédagogie…) font l’objet d’un intérêt croissant ces dernières années. Toutefois, leur manque d’ancrage théorique permet difficilement de prendre la mesure de leur contribution au report modal. Nous avons donc proposé de transposer à la mobilité le modèle transthéorique (TTM) initialement créé pour accompagner les fumeurs à arrêter la cigarette. Nous avons analysé l’applicabilité de ce modèle à la mobilité par une approche appliquée. Pour cela, nous avons développé et expérimenté un système de messages incitatifs qui étaient diffusés de manière individualisée et contextualisée dans une application d’information multimodale. Nous montrons que l’usage du modèle transthéorique met en évidence le processus long du changement de pratique modale. Il décrit le report modal comme un changement en plusieurs étapes dont chacune implique la mise œuvre de dispositifs appropriés pour favoriser le passage de l’individu à l’étape suivante. Or, nous montrons également que les dispositifs actuels pour encourager l’usage des solutions de mobilité alternatives se concentrent principalement sur l’étape du passage à l’action, car ils visent alors à impulser un changement de pratique observable. Nous montrons que le recours au modèle transthéorique pourrait faire évoluer cette approche du report modal. Il permet notamment de concevoir des dispositifs plus variés par la prise en compte du processus qui précède le passage à l’action, jusqu’alors ignoré par les acteurs de la mobilité. Il permet aussi de mesurer les effets des dispositifs sur les étapes qui précèdent le changement observable de comportement pour ainsi faire apparaître des effets jusqu’alors invisibles.